Le pays de Kim Jong-Un, de quoi donner des frayeurs à certains, rien que par l’évocation du nom, ce qui est parfaitement compréhensible. Et pourtant, des centaines d’Occidentaux s’y rendent chaque année, fascinée aussi bien par le pays que par sa population et le reste. Même si le danger existe bel et bien, cela ne les empêche pas d’y faire un séjour. Mais peut-être que c’est la présence de ce danger qui leur donne envie d’y aller. Et vous ? Êtes-vous de ceux qui sont attirés par ce genre de risques ? Est-ce que l’idée de séjourner en Corée du Nord a effleuré votre esprit ? Naturellement, personne ne peut vous dicter votre décision en la matière, mais en tout cas, si on devait vous recommander une destination, ce ne serait certainement pas celle-là. Cependant, si vous êtes décidé à prendre le risque et de voir ce qu’il en retourne réellement, libre à vous. Nous ne vous laissons toutefois pas sans guide et vous donnons ci-après quelques informations qui vous seront sans aucun doute utiles lors de ce voyage.

Dans le pays du dictateur

Comme vous le savez, le dictateur Kim Jong-Un ne pardonne pas le moindre écart de la part des étrangers qui se trouvent sur le sol de son territoire. Tout le monde se rappelle le malheureux cas de Otto Warmbier, le jeune américain parti y faire du tourisme. Accusé d’avoir volé une affiche de propagande du régime à l’intérieur de l’hôtel où il séjournait, Otto a été condamné à 15 ans de travaux forcés. Malgré que le jeune américain ait plaidé coupable et supplié le pardon, il a été écroué. La diplomatie américaine est entrée dans la danse en suppliant le dictateur de gracier le jeune Otto, ce qui a été finalement accepté après 18 mois d’incarcération. Mais il semble qu’il y a subi de nombreuses tortures et de mauvais traitements car lorsqu’il arrive aux Etats-Unis, il est dans le coma et présentait des lésions cérébrales importantes, ce qui a entraîné sa mort quelques jours après. Ce n’est qu’un exemple montrant ce dont le dictateur est capable de faire aux étrangers.

Désirez-vous jouer les touristes en Corée du Nord ?

Suite à cet événement dramatique, les Etats-Unis se sont sérieusement demandé s’ils ne devaient tout bonnement pas interdire le tourisme vers la Corée du Nord. Ce qui semble tout à fait sensé au vu de cet incident tragique. Et la France ? Quelle est sa position à ce propos ? La France, elle, déconseille tout voyage vers la Corée du Nord à l’ensemble de ses ressortissants. Et pour votre information, sachez qu’il n’existe pas d’ambassade française sur place. Ce qui veut dire qu’en cas de problème, vous n’aurez pas une autorité française locale qui pourrait vous venir en aide. En d’autres termes, vous devriez, le cas échéant, vous débrouiller tout seul. Si vous ne connaissez pas la langue, cela pourrait vous mettre dans des embarras encore plus grands. Aussi, à vous de voir si la Corée du Nord vous fascine toujours autant. Et pour rappel, ce régime lance des menaces régulièrement à la face du monde et promet une guerre nucléaire incessamment.

L’agence qui vous aidera à vous y rendre

Il existe tout de même des agences spécialisées organisant les voyages pour la Corée du Nord. L’une d’entre elles est l’agence Young Pioneer Tours, celle-là même qui a organisé le voyage du tristement célèbre Otto Warmbier. Après cette tragédie, cette agence a annoncé qu’elle n’emmènerait plus des Américains vers cette destination à risques. Il y aussi l’agence Koryo Tours, connue pour son sérieux et son professionnalisme. Le fait est qu’avant le départ, l’agence remet un document de plusieurs dizaines de pages informant tout voyageur de la conduite à tenir une fois à destination, pour minimiser, voire éviter tout problème. Normalement, les touristes ne s’y rendent pas seuls, ils sont accompagnés, dès le départ, par un guide de l’agence de voyage. Et sur place, un autre guide vient s’ajouter au groupe, dont le rôle est d’assurer la sécurité des touristes.

Un voyage sans liberté

Entouré des guides, au nombre de 2 ou 3, les touristes ne possèdent absolument aucune liberté de mouvement. Ils ne peuvent prétendre à aucune autonomie et doit rester avec leur groupe, à tout moment du jour et de la nuit. De plus, si vous décidez de vous y rendre, vous serez injoignable et presque coupé du reste du monde pendant votre séjour. On vous confisquera vos papiers d’identité et votre téléphone portable dès votre arrivée à l’aéroport. Avec un peu de chances, vous pourriez récupérer votre téléphone mais, de toutes manières, il ne fonctionnera pas. Et là-bas, zéro Internet en accès libre et pas de distributeur automatique. Et il y a des magasins où vous n’avez pas le droit de faire des achats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *